08/06/2022

FondationBouyguesTelecom

Rencontre avec Surfrider Foundation Europe, partenaire historique de la Fondation Bouygues Telecom

La Journée Mondiale des Océans, organisée le 8 juin, est l’occasion de mettre en lumière l’un des partenaires historiques de la Fondation Bouygues Telecom : l’association Surfrider Foundation Europe, engagée depuis 1990 dans la protection des océans, des rivières et de leurs usagers.

Elena Vignerte, Chargée des partenariats au sein de l’association, nous présente leurs dernières actualités et les prochaines actions prévues avec les collaborateurs de Bouygues Telecom.

Pouvez-vous nous présenter Surfrider Foundation Europe ?

L’association a été créée en France en 1990, par un groupe de surfeurs désireux de défendre leur terrain de jeu. Le siège social est toujours à Biarritz, même si aujourd’hui, Surfrider a structuré un réseau de 49 antennes dans 12 pays européens. Les salariés sont là en support des 2 000 bénévoles qui portent les projets sur le terrain : la force de cette mobilisation citoyenne et bénévole fait celle de l’association.

Quelles sont vos grandes missions et modes d’action ?

Surfrider Europe est une association de protection des océans et de ses usagers, mais aussi des rivières, des lacs et des littoraux.
Nous travaillons sur trois thématiques fondatrices :

  • la lutte contre les déchets aquatiques et notamment la pollution plastique ;
  • la préservation de la qualité des eaux, en lien avec la santé des usagers ;
  • le changement climatique avec de la sensibilisation aux risques et ses conséquences sur la montée des eaux, l’aménagement du littoral et l’évolution des façades maritimes.

Les océans sont le poumon bleu de la planète, ils jouent un rôle essentiel dans l’absorption des gaz à effet de serre.

Nous utilisons plusieurs leviers d’action :

  • l’éducation et la sensibilisation des citoyens, de la jeunesse et des collaborateurs d’entreprise sur le terrain ;
  • le plaidoyer politique au niveau national et européen ;
  • l’expertise scientifique et juridique.

Notre enjeu est de faire bouger les lignes avec des messages positifs. Il est essentiel pour nous d’arriver à mobiliser tous les membres de la société ; les citoyens, les entreprises et les institutions publiques.

En quoi votre partenariat avec la Fondation Bouygues Telecom est-il important ?

Nous sommes partenaires de la Fondation Bouygues Telecom depuis 2006 : c’est une belle histoire qui dure ! La Fondation Bouygues Telecom est l’un de nos plus anciens partenaires privés. C’est aussi l’un de nos partenaires stratégiques, qui soutient deux de nos projets : les Initiatives Océanes et l’application Ocean’s Zero.

Nous travaillons en co-construction avec les équipes de Bouygues Telecom, dans une relation de confiance précieuse. Ocean’s Zero (application de sensibilisation aux écogestes et à la réduction des déchets) a été co-construite à l’issue d’un hackathon organisé avec la Fondation Bouygues Telecom avec les collaborateurs.

Depuis sa création, l’application a été téléchargée plus de 100 000 fois, et nous avons l’objectif de toucher 3 000 personnes supplémentaires chaque année !

Pour en savoir plus sur l’application Ocean’s Zero

Pouvez-vous nous parler de votre programme phare Initiatives Océanes ?

Depuis plus de 25 ans, Surfrider Europe coordonne ce programme de collectes de déchets, organisées par des citoyens pour des citoyens partout en Europe.
Chaque année, plus de 60 000 personnes participent à ces collectes sur les littoraux, les rivières et lacs, mais aussi près des plans d’eau en ville, car la pollution des océans débute à l’intérieur des villes.

Un site internet dédié propose aux citoyens et citoyennes de participer à une collecte près de chez eux, ou d’en organiser une. Surfrider envoie alors gratuitement du matériel pour aider à la collecte, avec des gants, des sacs et des kits pédagogiques. Nous savons que nettoyer les plages et les bords de rivière reste une goutte d’eau au regard de la pollution plastique des océans, mais notre objectif premier est de sensibiliser les participants aux enjeux de la pollution plastique.

C’est également un bon moyen de faire de la science participative. À la fin de chaque collecte, les déchets sont triés et quantifiés : Surfrider agrège ces données afin de publier un état des lieux du top 10 des déchets retrouvés sur les façades maritimes d’Europe. Ce rapport constitue un outil de communication et d’interpellation des politiques qui légifèrent sur la réduction du plastique à usage unique.

En 2022, le grand week-end de lancement d’Initiatives Océanes a eu lieu fin mars. Nous avons enregistré un taux record de participation, avec 71 collectes simultanées en Europe, dont une réunissant plus de 700 participants à Labenne, en Nouvelle-Aquitaine, et une autre à Paris avec plus de 250 personnes. Tout au long de l’année, des citoyens organisent des collectes de déchets et ce tous les weekends !

Comment ce partenariat contribue-t-il à la sensibilisation des collaborateurs de Bouygues Telecom ?

Ce partenariat de longue date nous permet de nous challenger sur la manière de sensibiliser les collaborateurs d’une entreprise. Depuis 2006, Surfrider Europe a sensibilisé 400 collaborateurs de Bouygues Telecom, avec 13 collectes de déchets, trois ateliers DIY, quatre conférences/Masterclass et le hackathon solidaire dont est issu Ocean’s Zero.

L’expérimentation des journées de sensibilisation des collaborateurs Bouygues Telecom nous a amenés à développer cette offre pour les entreprises, c’est un format qui suscite beaucoup d’intérêt.
Cette année, nous poursuivons le partenariat sur la sensibilisation avec le Challenge Océan mené sur Teams, en interne. Pendant quinze jours, les collaborateurs ont reçu des quizz et des jeux pour les sensibiliser aux informations clés sur la protection des océans. 1 531 participants ont réalisé plus de 2 000 défis : cela a suscité un bel engouement et nous prévoyons de le proposer à d’autres entreprises, en complément des journées de sensibilisation !

Les 21 et 23 juin se tiendront les Journées Solidaires de Bouygues Telecom. Quelles missions proposez-vous aux collaborateurs ?

Surfrider travaille main dans la main avec la Fondation Bouygues Telecom pour organiser quatre collectes de déchets, à pied et en kayak : deux à Paris, une à Bordeaux et une à Nantes. Ces missions rencontrent un vrai succès auprès des collaborateurs, on a déjà près de 170 inscrits ! À Paris, les participants feront la collecte en kayak, en partant depuis le pont de Sèvres jusqu’à Paris.

Quels sont vos grands enjeux en 2022 ?

Les déchets restent l’un de nos enjeux phares, car depuis 2021, la directive européenne appliquée en France au travers de la loi d’économie circulaire donne un calendrier d’interdiction de certains plastiques à usage unique. Nous poursuivons nos actions pour faire connaître Initiatives Océanes au plus grand nombre, avec un objectif de 60 000 participants cette année, avec un enjeu de mobiliser un public plus jeune.

Depuis plus de 20 ans Surfrider Europe a développé une expertise sur les enjeux de préservation de la qualité des eaux de baignade. Nous nous sommes intéressés aux pollutions chimiques présentes dans l’eau, qui sont aujourd’hui très peu étudiées, et pour collecter des données tangibles et objectives, nous mettons en œuvre des procédés de science participative. Nous avons équipé des surfeurs, baigneurs et plongeurs bénévoles de capteurs mesurant la pollution chimique des eaux. Nous en sommes encore aux prémices, mais cette thématique va prendre de l’ampleur !

Les actions de Surfrider Foundation Europe vous intéressent ? Rendez-vous sur leur site pour en savoir plus sur l’association, et pourquoi pas participer ou organiser une collecte de déchets avec Initiatives Océanes !

L’engagement bénévole vous attire, mais vous ne savez pas où trouver des missions adaptées à votre disponibilité ? La plateforme de bénévolat de Bouygues Telecom recense plus de 13 000 missions de bénévolat afin de vous engager pour une cause qui vous tient à cœur.

À lire aussi : France Nature Environnement, nouveau partenaire associatif de la Fondation Bouygues Telecom

Partager sur