06/12/2021

Bénévoles et associations : toujours plus proches grâce au numérique

Avec 1,3 millions d’associations, le tissu associatif français est très dynamique et repose essentiellement sur l’engagement de plus de 16 millions de bénévoles1. Alors que bon nombre de Français sont désireux de s’engager, beaucoup déplorent un manque de visibilité des associations et de leurs besoins. Réservoir de bénévoles, rôle du numérique pour favoriser les recrutements, outils de mises en relation : à l’occasion de la Journée Mondiale du Bénévolat, zoom sur les chiffres clés et le fonctionnement du bénévolat en France.

Bénévolat, mode d’emploi

Un bénévole est une personne qui consacre une partie de son temps aux activités d’une association, sans percevoir de rémunération. Les bénévoles s’impliquent dans des domaines très différents : sport, culture, droit, éducation, santé, humanitaire, etc. selon leurs affinités, et parfois les compétences qu’ils peuvent apporter.

Être bénévole n’oblige pas toujours à s’engager pour des missions longues. On peut s’investir sur des missions courtes ou ponctuelles, pendant des vacances, un week-end, en famille ou entre amis…

Le statut de bénévole est protégé par un certain nombre de garanties, expliquées dans le Guide du Bénévolat réalisé par le Gouvernement. Protection sociale, défraiement des frais engagés dans le cadre de leurs activités bénévoles, autorisation d’absence… le guide détaille tout ce qu’il est important de savoir lorsqu’on s’engage comme bénévole.

Les chiffres clés du bénévolat en France

Aujourd’hui, plus de 2 Français sur 102 sont engagés et cela représente 19 millions de personnes3! Cet incroyable investissement souligne la place particulière du monde associatif en France et dans la vie des Français.

Les plus jeunes sont les plus engagés et ils sont de plus en plus nombreux à le faire. 37 % des moins de 35 étaient bénévoles en 2019, soit un bon de 22 % en 3 ans3 !

À découvrir : Infographie : Les Français et l’engagement solidaire

La crise sanitaire a provoqué un recul de 7 % du nombre de bénévoles en 2021, selon l’INSEE. Mais une enquête menée par L’ObSoCo pour Bouygues Telecom en septembre 2021 montre que la tendance globale reste plutôt à la hausse. En effet, plus de 3 Français sur 102 aimeraient s’engager comme bénévoles dans une association, une proportion qui grimpe à 73 % chez les jeunes âgés de 18 à 24 ans, et 53 % des bénévoles déjà impliqués dans une association estiment être encore plus engagés qu’avant.

Un recrutement au cœur des préoccupations des responsables d’association

Et pourtant, malgré ce réservoir de bénévoles potentiels, le recrutement de bénévoles constitue le deuxième enjeu des responsables associatifs, après la recherche de financement : 70 % déclarent rencontrer des difficultés à recruter des volontaires2.

Du côté des candidats potentiels, ces difficultés s’expliquent. Malgré une forte envie de s’engager, 3 Français sur 10 ne le font pas par manque de temps, ou d’accessibilité aux informations sur les associations et leurs besoins. Le numérique apparaît alors comme un vecteur essentiel pour mettre en lien les volontaires et les associations, et pour faciliter les envois de candidatures des bénévoles. 65 % des répondants à l’étude menée par l’ObSoCo déclarent d’ailleurs qu’une plateforme de recrutement est un outil utile pour renforcer le nombre de bénévoles et favoriser l’engagement.

Le numérique, outil essentiel à la pérennité du monde associatif

Au vu des ces constats, le numérique doit être autant que possible privilégié par les associations pour faire rayonner leurs actions et communiquer sur leurs besoins. 80 % des bénévoles considèrent d’ailleurs que la transition numérique est essentielle pour la pérennité du monde associatif2.

Les bénévoles y voient un moyen d’identifier des associations dans lesquelles s’engager, et de proposer facilement leur candidature. Les outils numériques favorisent des échanges rapides et efficaces, qui font gagner un temps précieux aux responsables associatifs quand ils sont bien maîtrisés, et augmentent leur chance de trouver des personnes motivées et compétentes pour développer leurs actions.

Mais près de la moitié des responsables associatifs (46 %) admettent avoir un usage trop limité des outils numériques pour recruter des bénévoles, faute de temps, de ressources financières et humaines, ou de maîtrise suffisante des outils numériques.

La grande plateforme de bénévolat de Bouygues Telecom

Conscient des enjeux des associations et des besoins des 8 Français sur 10² prêts à s’inscrire sur un site facilitant la recherche de missions, Bouygues Telecom a lancé, le 8 octobre dernier, une grande plateforme de bénévolat. Cet outil, développé par Bouygues Telecom et ses partenaires OneHeart, Tous bénévoles ! et JeVeuxAider.gouv.fr agrège plus de 11 000 missions partout en France.

Son objectif ? Permettre à celles et ceux qui souhaitent s’investir dans une association de trouver des missions en quelques clics. Il suffit de renseigner ses centres d’intérêt, une période de disponibilité, une récurrence souhaitée… et le moteur de recherche propose les missions qui correspondent.

La Journée Mondiale du Bénévolat (mais tous les autres jours fonctionnent aussi !) est l’occasion de découvrir ce nouvel outil à disposition des bénévoles et des associations.
Alors, pourquoi attendre pour se lancer ?



Sources

  1. Associations.gouv.fr 
  2. Enquête L’ObSoCo réalisée pour Bouygues Telecom en septembre 2021.
  3. Baromètre Recherche & solidarité, étude 2019 sur la France Bénévole

Partager sur