Bienvenue sur le site institutionnel
Bienvenue sur le site institutionnel

Bouygues Telecom lance quatre plateformes d’expérimentation 5G sur la bande des 26 GHz

Bouygues Telecom annonce aujourd'hui entamer quatre expérimentations 5G supplémentaires en France. Celles-ci se feront sur la bande de fréquences 26 GHz, grâce à une autorisation de l'Arcep délivrée le lundi 7 octobre dernier.

L’attribution de ces nouvelles fréquences était liée à la création de véritables plateformes d’expérimentation 5G ouvertes à des tiers, afin que partout en France, de nouveaux écosystèmes se créent, composés à la fois d’opérateurs et d’équipementiers mais également d’universitaires, de collectivités et de sociétés innovantes. Bouygues Telecom a répondu en tout point à cette demande du régulateur, en proposant quatre projets bien différenciés tant géographiquement que techniquement.

« Nous sommes ravis de la décision de l’Arcep de nous autoriser à expérimenter sur cette nouvelle bande de fréquences », déclare Jean-Paul Arzel, Directeur Réseaux Bouygues Telecom. « Nous tenons à remercier nos différents partenaires avec lesquels nous mènerons à bien ces essais et avec qui nous inventerons, ces prochaines années, les usages de demain. »

Détails des quatre projets Bouygues Telecom autorisés :

 

Bordeaux Métropole (33)
La plateforme d’expérimentations 5G prévue par Bordeaux Métropole a pour objectif de valoriser les réseaux d’éclairage public à des fins de déploiement de nouvelles infrastructures : le déploiement de la 5G y est notamment envisagé pour apporter une connectivité ultra haut débit dans des espaces de forte densité. Bordeaux Métropole, en partenariat avec Bouygues Telecom, opérateur hôte de l'expérimentation, animera un large écosystème pour développer le plus grand nombre de cas d'usage en y en associant des partenaires clés tels que la Banque des Territoires, la French Tech Bordeaux, Cap Sciences et Bordeaux Ecole Numérique.
Contact presse : c.trouillet@bordeaux-metropole.fr

Gare de Lyon Part-Dieu, en lien avec SNCF (69)
Dans la gare de Lyon Part-Dieu, l’opérateur souhaite tester, en lien avec SNCF, à la fois des usages grand public, à destination des très nombreux voyageurs qui transitent dans la gare (en leur apportant des débits massifs pour des applications de réalité augmentée ou de vidéochat en réalité mixte), ainsi qu’à destination des agents et du système d’information SNCF (extraction de grandes quantités de données techniques des trains à quai).
Contacts presse : Ndeye Nafissatou MBAYE DIALLO – nafi.mbaye@sncf.fr

Télécharger le communiqué de presse

HAUT DE PAGE