Zones blanches

Zones blanches

Bouygues Telecom, les deux autres opérateurs GSM (en 2G) se sont associés en 2003, en partenariat avec l’Etat, les collectivités territoriales et l’ARCEP(1),  afin de permettre à chaque utilisateur d’émettre ou de recevoir des appels quel que soit son opérateur  dans certaines zones qui n’étaient pas encore couvertes. Ce sont les zones dites blanches.

Les trois opérateurs historiques se sont engagés à couvrir chacun 1/3 de ces zones. Ces couvertures sont assurées suivant deux solutions techniques :

  • en « mutualisation » : les opérateurs partagent un même site et chacun couvre la zone avec son propre réseau,
  • en « itinérance locale » : un seul opérateur est présent sur la zone et accueille les clients des trois opérateurs.

Le principe est simple. Vous pouvez utiliser votre portable pour passer ou recevoir des appels lorsque vous vous situez dans l’une de ces zones, votre téléphone se connectant automatiquement au réseau de l’opérateur présent sur la zone.

 

Lorsque le nom « Contact » ou un code « F/ suivi d’une suite de chiffres »  apparait sur votre mobile, vous vous trouvez sur une zone d’ «itinérance locale ». C’est votre opérateur d’origine qui reste votre interlocuteur et vous facture aux conditions habituelles. Ce sont aujourd’hui près de 3 300 communes en France qui sont couvertes en 2G.
Au-delà de cet engagement en 2G, et afin de participer efficacement à la réduction de la fracture numérique,  Bouygues Telecom  a développé, dès 2010, son partenariat pour étendre la couverture 3G sur le territoire. Bouygues Telecom, Orange et SFR se sont rapprochés pour déployer un partage actif de leurs installations dans certaines zones et en particulier sur les communes  du programme zones blanches afin de vous apporter, dès 2011, les services les plus performants : échange de données, débit, internet mobile, TV… Ce sont aujourd’hui plus de 3300 communes en France qui sont couvertes en 3G.

En janvier 2018, Bouygues Telecom, Orange, SFR et Free Mobile ont passé un accord avec le gouvernement afin de couvrir en 4G la totalité des zones blanches en 2022 via un partage actif des installations. Bouygues Telecom a inauguré les premiers sites zones Blanches en 4G le 28 juin 2018 dans les Deux-Sèvres, il vise de couvrir 75% des zones blanches en 4G dès 2020.

 

(1)ARCEP : Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes

HAUT DE PAGE