Menu

L’environnement

Les hommesLa société

Efficacité énergétique

La réduction des émissions de gaz à effet de serre

Bouygues Telecom a identifié les risques et opportunités liés au changement climatique et à la raréfaction des énergies fossiles et a défini une stratégie énergie-carbone.

L’entreprise met à jour, chaque année depuis 2007, son bilan carbone® selon la méthode de l’Ademe, afin de mesurer les impacts de ses activités et mettre en œuvre des actions de réduction prioritaires.

Conformément à l’article 75 de la loi Grenelle II du 12 juillet 2010, Bouygues Telecom a publié en 2011 son bilan des émissions de gaz à effet de serre.

Les efforts de Bouygues Telecom pour réduire son impact carbone portent principalement sur les postes « énergie » et « déplacements des personnes » (voir rubriques ci-dessous).

Par ailleurs, un comité stratégie énergie-carbone a été créé en 2007 au sein du Groupe. Cette structure de gouvernance permet un partage des bonnes pratiques entre les métiers du Groupe, notamment autour des plans de réduction des émissions de CO2.



Un contexte difficile

Le contexte énergétique mondial est actuellement marqué par des phénomènes nouveaux :

  • changement climatique,
  • dépendance énergétique,
  • augmentation du prix des énergies,
  • hausse de la demande mondiale d’énergie par les pays émergents.

Pour y faire face, des initiatives internationales et françaises comme le « Facteur 4 » et les lois du Grenelle I et II ont déjà été initiées.


Des défis à relever 

Dans ce cadre, les entreprises de Technologies de l’Information et de la Communication (TICs) doivent relever un double défi :

  1. réduire leur propre consommation et réduire ainsi leur dépendance énergétique et leur impact CO2,
  2. contribuer à la diminution de l’impact CO2 global, en déployant des solutions dans d’autres secteurs comme le bâtiment et les transports.

=> Objectif : une réduction équivalent à 7 % des émissions totales de la France à horizon 2020, soit un tiers de l’objectif national.


Un enjeu majeur pour Bouygues Telecom

La performance énergétique est un enjeu majeur car les activités de Bouygues Telecom sont fortement consommatrices :

  • les réseaux télécoms mobile et fixe représentent plus de 80 % de la consommation totale de l’entreprise,
  • les centres de données informatiques et les immeubles de bureaux représentent environ 20 % de la consommation totale de l’entreprise.



Une politique volontariste en 3 axes

Bouygues Telecom mène déjà depuis plusieurs années une politique d’efficacité énergétique ambitieuse, autour de 3 axes :

1. La maîtrise des consommations d’énergie

  • Intégration des critères liés à la performance énergétique dans le choix de solutions techniques et le référencement de nouveaux équipements.
  • Optimisation de la consommation des sites existants via l’extinction de certains équipements ou l’ajustement au plus près des besoins.
  • Immeubles de bureaux certifiés HQE® en construction et en exploitation.
  • Engagement dans la démarche volontaire du code de conduite européen sur la réduction de la consommation énergétique des centres de données informatiques.


2. L’optimisation énergétique des produits

  • Engagement à se conformer à l’accord volontaire européen sur la réduction de consommation des décodeurs TV (set-top boxes).
  • Engagement à se conformer au code de conduite européen qui spécifie une consommation en mode actif et en mode veille pour les boxes ADSL et fibre.
  • Proposition de solutions qui permettent aux clients de réduire leur propre consommation d’énergie, Ijenko par exemple.


3. La mise en place de systèmes de management de l’énergie ISO 50001

  • Garantir la pérennité des moyens mis en œuvre et l’atteinte des objectifs fixés.

 

Le 7 novembre 2012, les data centers (Bièvres, Montigny et Saclay) ont obtenu le label Participant EU Code of Conduct, délivré par la Commission européenne en reconnaissance des actions menées en matière de réduction de leur consommation énergétique.

Des postes « clients légers » ont été déployés sur l’ensemble des centres de relation clients de Bouygues Telecom, ce qui a permis une réduction de la consommation d’énergie de l’ordre de 20 % pour le site de Bourges et entre 10 et 15 % pour les centres de relation clients de Strasbourg, Bordeaux, Nantes et Tours.



La certification ISO 50001

Selon l’AIE (Agence Internationale de l’Energie), la mise en œuvre de la norme ISO 50001 pourrait s’appliquer à 60 % de la demande mondiale d’énergie et permettre des économies d’énergie de l’ordre de 5 à 22 %.

Bouygues Telecom est le premier opérateur de téléphonie mobile et fixe à avoir obtenu la certification ISO 50001.

Trois de ses sites sont actuellement certifiés ISO 50001 :

  • le centre de relation client de Bourges (également 1er site de relation client certifié HQE) (certifié en novembre 2011),

Centre de relations client de Bourges

Certificat ISO 50001 centre de relation clients de Bourges


  • le data-center situé à Montigny-le-Bretonneux (certifié en janvier 2012).

Datacenter de Montigny-le-Bretonneux

Certificat ISO 50001 datacenter de Montigny-le-Bretonneux

 


  • la Tour Sequana à Issy-les-Moulineaux (certifié en janvier 2013).

 

bouygues-telecom-sequana

Certificat ISO 50001 Sequana




énergies renouvelables

Site télécom (photovoltaique)_Saint Pantaleon

Des solutions nouvelles d’alimentation des sites télécoms par des énergies renouvelables ont été réalisées ou sont à l’étude :

8 sites télécoms sont alimentés par des énergies renouvelables à fin 2012.


Optimisation des déplacements

Bouygues Telecom

  • Des sites géographiquement répartis
  • Près de 10 000 collaborateurs
  • Des déplacements à optimiser

L’enjeu

  • Réduire la consommation d’énergie liée aux déplacements des collaborateurs

Des solutions efficaces et innovantes

  • Vidéo-conférences et nouvelles technologies
  • Navettes inter-sites gratuites en Ile-de-France
  • 22 véhicules 100 % électriques en auto-partage et en utilisation pro-perso (une première au sein d’une entreprise privée)
  • Réseau social de covoiturage dédié au Technopôle
  • Projet pilote de télétravail.


Véhicules 100% électriques




Bâtiments plus responsables

Bouygues Telecom a pour objectif de réduire l’empreinte environnementale de ses bâtiments et sites – de la construction à l’exploitation.

Des bâtiments Haute Qualité Environnementale (HQE)

Trois bâtiments Bouygues Telecom sont actuellement certifiés HQE® « NF Bâtiments tertiaires en exploitation » :

=> Construction avec des matériaux respectueux de l’environnement.

=> Confort et santé des collaborateurs.

=> Mise en œuvre de pratiques responsables :

  • économies d’énergie et d’eau,
  • tri des déchets à la source.

Au titre de la démarche HQE®, Bouygues Telecom contrôle périodiquement la qualité de l’air dans ses immeubles de bureaux. Aucun produit phytosanitaire n’est utilisé pour l’entretien des espaces verts des sites. Tous les rejets (graisses des hottes des cuisines,…) s’effectuent via des équipements de filtration régulièrement contrôlés.

Bien que son activité ait un impact limité sur la consommation d’eau, Bouygues Telecom a mis en place des systèmes de préservation de cette ressource, également au titre de la démarche HQE®. A titre d’exemple, des systèmes de récupération de l’eau de pluie permettent sur certains sites d’assurer l’arrosage des espaces verts ou l’alimentation des sanitaires (chasse d’eau).

Démarche HQE Infographie

 

Des magasins éco-conçus

Club Bouygues Telecom "Connect"Une soixantaine de magasins Clubs Bouygues Telecom sont agencés selon un nouveau concept appelé « Connect ».

Cette démarche d’éco-conception prend en compte les critères environnementaux dès la conception, notamment :

  • l’éclairage par Led,
  • les équipements informatiques,
  • les dispositifs de climatisation et de chauffage.

=> Une économie de plus de 50 % des charges liées.

 

 

Janus du commerce 2012L’accompagnement du client est par ailleurs au coeur de cette démarche et l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite, une priorité dès la conception des magasins, notamment en terme d’évolution du mobilier, des surfaces d’accueil…

Le 4 juin 2012, le Réseau Club Bouygues Telecom a reçu le prix du Janus du commerce 2012 par l’Institut Français du Design pour son concept magasin CONNECT, ainsi que la mention Eco-Design (1).

 (1) Dossier instruit par le cabinet EVEA, spécialisé en éco-conception et éco-innovation, et l’ADEME, Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie.


Maîtrise des consommations de matières premières

Dans une optique d’utilisation durable des ressources, Bouygues Telecom a mis en place depuis plusieurs années, un processus de dématérialisation des documents papier pour réduire l’empreinte écologique des collaborateurs, fournisseurs et clients. Pour sa communication commerciale, l’entreprise mène de manière continue des actions d’optimisation des formats et grammages de ses supports.

Parmi les actions de réduction de la consommation de papier :

 (2) Appareil de reprographie regroupant différentes fonctions : photocopieur, scanner, fax, imprimante et envoi de courriers électroniques.


Prévention des pollutions et gestion des déchets

Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE)

Dans le cadre des déclarations ICPE de ses bâtiments tertiaires, Bouygues Telecom s’assure périodiquement du respect des contraintes et obligations sur les climatisations et groupes électrogènes.

Recyclage de mobiles

Bouygues Telecom propose à ses clients et prospects un service de reprise et de recyclage de mobiles dans ses 650 boutiques, sur son site internet et celui de B&You.

Les mobiles collectés sont triés, testés et vidés de leurs données personnelles par des acteurs de l’économie solidaire. Les mobiles non fonctionnels sont destinés à être recyclés via des filières spécialisées et agréées. Les autres sont reconditionnés et revendus sur les boutiques de mobiles d’occasion de Bouygues Telecom et de B&You avec une garantie.

Pour en savoir plus, accédez à la rubrique : Le Développement durable au service des clients.

Recyclage des autres équipements

Les déchets d’équipements télécoms et informatiques en fin de vie sont recyclés dans le respect de la réglementation, par des filières spécialisées et avec l’assurance d’une traçabilité.

Des audits sont effectués le cas échéant pour vérifier la mise en place des pratiques et procédures de traitement.


Les hommesLa société

Partager